Prévoyance & Dépendance 2017-03-27T14:35:20+00:00

Prévoyance & Dépendance

Qu’est-ce que la prévoyance ? A quoi sert-elle ? Pourquoi souscrire un contrat de prévoyance et est-ce vraiment nécessaire ? Bien que notre espérance de vie augmente chaque année, il est difficile de prédire l’avenir et il serait risqué d’en faire le pari car nous ne sommes pas certain de vivre dans les meilleures conditions.

Chez Ardisson Conseils nous vous donnons de bonnes raisons pour vous aider à vous décider. En voici un aperçu :

  • Se protéger, vous et votre famille contre les aléas de la vie quotidienne et les coups du sort
  • Vous êtes dans l’incapacité à poursuivre votre activité professionnelle, prévoyez et aidez votre famille en garantissant le même niveau de vie
  • En cas de besoin, obtenez une assistance complète

Demandez nous conseils pour optimiser et personnaliser votre protection.

Malheureusement, les accidents n’arrivent pas qu’aux autres. Il faut garder à l’esprit que personne n’est à l’abri d’une maladie ou d’un accident même bénin mais qui peut vous immobiliser pendant une longue période réduisant considérablement votre niveau de revenus.

Prévoir c’est être responsable ! C’est comme ça que l’équilibre familial est préservé quoi qu’il arrive.

Comme pour l’assurance santé, le régime obligatoire de la Sécurité Sociale qui prévoit de verser des prestations, peine à compenser les pertes de revenus subies.

En cas d’interruption de l’activité professionnelle suite à un accident ou de la disparition du chef de famille (ou du conjoint), un contrat de prévoyance va permettre de faire face aux difficultés pécuniaires que peuvent engendrer ces événements graves et ainsi compenser la perte de revenus.

Il ne faut pas oublier non plus que les charges courantes, elles, ne diminuent pas et continuent de courir.

De plus, pour éviter la dissolution du patrimoine en cas de décès, le versement d’un capital décès n’est pas négligeable pour régler d’éventuels droits de succession.

Etre prévoyant c’est donc éviter le risque de se retrouver piégé dans un gouffre financier et permettre d’assurer l’avenir des enfants en terme d’études et d’éducation.

Il est évident que parler ou évoquer le décès, l’hospitalisation ou même l’invalidité totale ou partielle n’est jamais simple. C’est pour cela qu’il faut oser en parler avec son conseiller et franchir le cap.

Oser c’est :

  • Prendre ses responsabilités et être responsable face aux dangers de la vie
  • Protéger sa famille et soi-même pour se mettre à l’abri.
  • Etre prudent et se sécuriser pour anticiper d’éventuelles conséquences
  • Au final, rester serein et ne plus être pris au dépourvu.

Vous l’aurez compris, la prévoyance concerne tous les risques liés à la personne comme :

  • le décès
  • l’invalidité
  • l’incapacité
  • l’hospitalisation
  • la maladie
  • la maternité
  • la dépendance

Ardisson Conseils porte une grande importance aux conseils apportés à ses clients.

Réalisons ensemble un bilan global de votre situation et identifions vos besoins pour élaborer un diagnostic complet de prévoyance et ainsi apporter les meilleures solutions. Alors n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

Comme pour la complémentaire santé ou la mutuelle, la prévoyance fait également partie d’une protection sociale complémentaire venant améliorer et renforcer les prestations prévues obligatoirement par le régime de la Sécurité Sociale.

En France, la couverture sociale de base est financée obligatoirement par des cotisations sociales. A celles-ci, des versements complémentaires peuvent venir s’ajouter.
Les risques couverts par les organismes de prévoyance (comme le Groupe Mornay devenu Klésia) ou la Sécurité Sociale sont notamment :

  • la maladie
  • les arrêts de travail
  • l’invalidité
  • le décès

Versement des prestations :
Pour compenser la perte de revenus, les prestations sont versées sous trois formes majeures : indemnités journalières, rentes ou capitaux

Quelques chiffres des accidents de la vie :
En moyenne le nombre de victimes par an s’élève à :

  • 165 000 pour les accidents de la route
  • 1 000 pour des catastrophes
  • 8 000 000 pour les accidents de la vie
  • 8 000 pour les accidents médicaux
  • Et 30 000 pour des agressions/attentats

Les enfants sont les plus touchés avec 60% des cas puis ensuite les seniors âgés d’au moins 65 ans avec 11% des cas.
Et dans 50% des cas, les accidents ont lieu dans la maison ou à proximité !